Les indications

  • Chez les jeunes filles : lorsque les seins ne se sont pas développés, deux à trois ans après la puberté, il est très rare qu’ils se développeront. Ces patientes sont très gênées face à leur entourage et souvent face à elles-mêmes. Que ce soit avec la famille, les amis, à l’école, en groupe ou au cours des activités sportives, cette gêne est souvent récurrente, surtout vis-à-vis des garçons. Les relations sexuelles s’en trouvent très inhibées. Les vêtements sont parfois difficiles à porter et, malgré des artifices, la gêne occasionnée est très importante. Cette intervention reste néanmoins rarement pratiquée avant 16 ans et avec l’accord des parents. 
     
  • Chez les femmes : cette demande apparaît souvent chez des patientes qui avaient de « jolis petits seins » qui, après quelques années, des grossesses avec ou sans allaitement et éventuellement une petite perte de poids, sont devenus très petits, vides et tombants. Il devient très difficile de se regarder, de se supporter, de s’habiller. Le regard des autres est pesant et les relations avec le conjoint peuvent être plus difficiles. La demande est alors très forte mais parfois le volume mammaire n’est pas le seul en cause. Il faut savoir faire la part des choses (problème de couple). 

Plus d'infos sur les résultats