Les effets secondaires

  • Cela peut-il donner le cancer ?

Non, en aucun cas. La cicatrisation profonde peut parfois donner des images difficiles à interpréter pour des non-spécialistes, mais leur stabilité permet de rassurer les patientes. 

 

  • Y aura-il des cicatrices ?

Oui, leur importance dépend du degré d’hypertrophie. Pour des seins moyens, une cicatrice minime autour de l’aréole peut être suffisante. Sinon, il faut ajouter une minime cicatrice verticale sous l’aréole. Mais, dans la plupart des cas, la cicatrice est en T inversé avec une cicatrice plus ou moins longue dans le sillon sous mammaire quand les seins sont trop gros. 

 

  • Cela peut-il gêner la sensibilité ?

Oui. La peau de la partie inférieure du sein est insensible et « cartonnée » pendant quelques mois mais la sensibilité revient progressivement. Le mamelon et l’aréole sont moins sensibles surtout en ce qui concerne la sensibilité érogène qui peut parfois complètement disparaître. Pour les seins très gros, les nerfs sensitifs sont souvent étirés et la sensibilité médiocre ; la différence avant et après l’intervention est alors peu importante. Dans les cas où le mamelon et l’aréole sont greffés, la sensibilité disparaît complètement. 

 

  • Cela peut-il empêcher l’allaitement ?

Tout dépend de la technique utilisée. Pour les grosses hypertrophies où on est obligé de couper les canaux galactophores (10 à 15 par mamelon), cela rend quasiment impossible l’allaitement. Pour les hypertrophies modérées, si on ne coupe pas les canaux, l’allaitement sera possible. Il faut donc discuter de cela avec le chirurgien avant l’intervention. Dans tous les cas, si l’allaitement est autorisé, il ne faudra pas insister en cas d’engorgement mammaire après l’accouchement pour éviter une lymphangite, voire un abcès du sein. 

 

  • Pourrais-je porter un soutien-gorge normal ?

En post-opératoire, un soutien-gorge sans armature en coton est préférable pendant 30 à 60 jours. Après cicatrisation complète, tous les soutiens-gorges peuvent être autorisés (sauf s’ils sont douloureux sur les cicatrices). Signalons qu’il faut toutefois maintenir les seins au moyen de soutiens-gorges adaptés, surtout pendant les activités sportives, même après réduction. 

 

  • Y a-t-il un problème en cas de grossesse ?

Il vaut mieux éviter une grossesse dans les 2-3 mois qui suivent l’intervention. Une cicatrisation complète doit être obtenue. En aucun cas, le démarrage d’une grossesse ne peut être dangereux après une réduction. Les seins peuvent alors être très sensibles mais il n’existe pas de risque important. 

 



plus d'infos sur les résultats